Il s'appelle Dimitri et vous l'avez peut-être déjà entendu sur le parvis de Saint-Sernin le dimanche. C'est un virtuose de ce violon bulgare appelé gadulka et le public du Petit London a pu l'apprécier hier soir, mis en valeur par ses compagnons, Ivan à l'accordéon et Haka au tapan (tambour). Nous jouons des musiques de Bulgarie, de Bosnie, de Grèce..., mais en essayant de préserver leur identité propre, sans faire de mélange explique Ivan, le puriste, cependant que le public novice inventait des danses... très peu balkaniques.

Ivan et Haka joueront dans leur formation Kocka Neba au Bijou les 10 et 11 juin.