Lucie, c'est pas vraiment l'histoire qui l'a captivée. Non, non cette musique, elle ne la connaissait pas. Ses grands yeux bleus, se mettent plutôt à pétiller quand on parle des danses. C'est vrai que pour la compagnie Est en Ouest qui présentait hier "Sur la route des Tziganes", la danse et la musique sont un moyen de véhiculer ce conte, qui parle du grand voyage des Tziganes depuis l'Inde jusqu'au sud de l'Espagne. Alice virevolte sous la neige des peupliers. Moins timide que sa copine, elle dit qu'elle a aimé la danse et les costumes. Pour ça, des couleurs, il y en avait sur scène, un vrai patchwork ! Robe rouge et noire de gitane andalouse, jupon bariolé d'Europe de l'est, foulards et talons qui claquent. Côté musique, idem : contrebasse jazz, guitare manouche, guitare flamenca et le chant envoûtant de Dusan Vranic. Les danses, hybrides, contribuaient à ce voyage qui prenait un malin plaisir à nous perdre dans nos codes un brin rigides. Lucie et Alice, elles, ne se sont pas posées toutes ses questions de vieux !