Chaleur estivale aidant, ce soir, les Rio Loqueurs ont tombé les T-shirts, et certains ont gardé les chaussettes, pour se livrer à une partie de bras en l’air au rythme de Besh O Drom.

Le groupe hongrois a offert une orgie de sons traditionnels à la sauce funky, jazzy mais au fond tzigane et oriental. « Même très actualisé, ils ont gardé l’essence des musiques traditionnelles », s’extasie ce spectateur qui, avec sa chorale, chante une grande partie des morceaux entendus sur scène.

Allongés dans l’herbe pour un Besh O Drom bucolique ou sautant et dansant pieds nus, c’est une vraie partie de plaisir collective où tout le monde semble avoir pris son pied.