La bonne heure de retard sur l'horaire prévu, n'a semble-t-il troublé personne hier tant l'ambiance était à la décontraction sur le parvis du Centre culturel Alban-Minville, pour la soirée "Dark Swing". La pénombre se faisant, des êtres étranges sont apparus à l'écran. Étranges et familiers à la fois, drôles et touchants, extraordinairement vivants et pourtant fabriqués de bric et de broc. Ainsi est peuplé l'univers fantastique du cinéaste Ladislas Starewitch (1882-1965), précurseur du cinéma d'animation. Sur scène à côté de la toile, les musiciens de Poum Tchack faisaient revivre ce cinéma muet des années 1920-1940. Du ragtime au tango, de la plainte du violon au swing le plus endiablé, la musique composée spécialement collait à des images dont la poésie appelle la musique. "Dark" ? Vous avez dit "dark" ?