Il devait bien y avoir 3000 personnes à la piscine Nakache hier après-midi _30° à l'ombre. Pourtant, au milieu des cris, on pouvait entendre, subtile, une musique électronique taillée sur mesure pour un dimanche de farniente. "Les siestes électroniques", en partenariat avec Rio Loco comme l'an dernier donnaient un avant-goût de leur festival [1]. Marek, toulousain et Cosmin, roumain proche du festival Rokolectiv, se sont éclatés à fabriquer un très beau son planant, malheureusement pas forcément apprécié à sa juste valeur par la foule excitée de la grande pataugeoire...

Toute la programmation des Siestes électroniques

Notes

[1] du 25 au 29 juin à Toulouse